D’Argelès à Collioure

Collioure_churchArgelès est au bord d’un long ruban de sable jusqu’au pied des Albères, là où les Pyrénées s’arrêtent devant la mer. Argelès offre un site exceptionnel qui, depuis le niveau de la mer, grimpe au Pic des 4 Termes à 1157 mètres. Sur les 6000 hectares du vaste territoire de la commune, les touristes apprécient le mode de vie convivial, proche de la nature, avec une offre de nombreuses activités de loisirs pour enfants et adultes.

Tous les chemins mènent à Collioure et à son célèbre clocher battu par les flots. A la première, comme à la centième visite, on est saisi par l’enchantement. La grâce qui s’est posée sur ce petit port nous enveloppe et nous envahit à notre tour. On repart de Collioure, émerveillés par ce paysage unique qui bouscule les reprères. On s’étonne à peine du miracle qui s’est produit, ici, en 1905, une grande date de l’histoire de l’art. Cet été-là, Henri Matisse et André Derein révolutionnent la peinture en faisant éclater, exploser, flamboyer les couleurs dont ils s’enivrent du matin au soir.
Mais c’est surtout la lumière. Une lumière blonde, dorée qui supprime les ombres… Le Fauvisme est né. Collioure a accueilli une multitude de peintres dont, Dufy, Marquet, Picasso, Fujita, Brayer…

Collioure pratique un art de vivre dont quelques ingrédients ont acquis une grande réputation. Le petit port de pêcheurs a associé son nom à un petit poisson bleu de la famille des sardines et des maquereaux principalement pêché dans le golfe du Lion. L’anchois de Collioure doit sa renommée aux saleurs qui détiennent et se transmettent de père à fils les secrets d’un savoir faire encore artisanal. Collioure, c’est aussi le nom de l’appellation d’origine contrôlée produisant un vin rouge chaleureux dont l’élégance et la richesse sont la remarquable expression des terroirs qui l’enfantent sur les quatre communes de la côte Vermeille.