Le village

Laroque des Albères 47Laroque des Albères, un village de charme à découvrir !

Laroque des Albères est un village plein de charme, étagé sur les vestiges des anciens remparts.

Adossé à la frontière espagnole, au pied du massif pyrénéen des Albères, à 10 km des plages méditerranéennes, le site bénéficie d’une localisation privilégiée qui fait de l’endroit un lieu idéal de villégiature : la mer, la montagne, un climat exceptionnel, un patrimoine culturel d’une étonnante diversité.


 

La chapelle Notre Dame de Tanya

Possède une architecture romane classique du XIIe ou du XIIIe siècle. Il s’agit d’un édifice à une net, achevé par une adside semi-circulaire.

 


Passage couvert des rois de Majorque

Superbe charpente en bois aux poutres imposantes.

 


 

Belvédère du château

Surtout ne vous privez pas du somptueux panorama qui s’offre du haut des ruines du château. Deux tables d’orientation détaillent le paysage. Au Sud, le pic Neulós (1256m), point culminant de la chaîne des Albères nous domine de plus de 1000m. A l’Ouest, le massif du Canigou (2784m.) et les contreforts des Pyrénées. Au Nord, la plaine du Roussillon et ses nombreux villages et à l’Est, le littoral et la Méditerranée.

 


La Chapelle Sant Sebastià

Elle domina la rive droite de la rivière de Laroque, à l’Ouest du vieux village. Il s’agit d’un édifice à une seule net et à une abside trapézoïdale couverte par une voûte en plein cintre.

 


 

Le centre du vieux village

Avec ses maisons joliment restaurées et fleuries.

 


L’église paroissiale Saint Félix

Cette église est bâtie et intégrée à la muraille du château avec lequel elle communiquait. C’est un édifice rectangulaire voûté en berceau lisse, de l’époque des remparts, probablement modifié au XVe siècle. L’entrée et le clocher ont été surajoutés en 1402, quand après usage de salle d’arme, elle devint église paroissiale, les autres églises de Laroque devenant chapelles rurales.

 


 

Les puits à neige

On en trouve plusieurs dans le massif des Albères. L’origine des puits à neige remonte peut-être aux colonies romaines. C’est par des trous de remplissage situés en haut qu’on entassait la neige. Les puits étaient remplis durant l’hiver et permettaient d’avoir de la glace pendant la période chaude. Deux puits sont visibles à Laroque des Albères, au dessus du Col de l’Ullat, l’autre près du sentier menant au Casot del Guarda. (Soyez prudent, ces puits sont des endroits relativement dangereux).

 


 

Le dolmen Balma Des Moro

Le massif des Albères possède un formidable patrimoine archéologique. Pas moint de 110 dolmens et une douzaine de menhirs sont éparpillés dans l’ensemble du massif. Laroque des Albères possède un de ces dolmens, particulièrement bien conservé. Une tombe collective vieille de plus de 4000 ans. Ce dolmen est du type « Dolmen à couloir », situé sur un plat entre deux pitons rocheux. Cette tombe a connu sa pleine utilisation durant le Chalcolithique de 2200 à 1800 avant J.C . L’accès à ce dolmen ne peut se faire uniquement à pied, soit au départ de Laroque, soit depuis une piste partant du col de l’Ullat.